N°16: Méthodologies renouvelées pour un monde digital et nouvelles humanités…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est couv_site-1024x887.jpg.

La richesse première de notre revue TRANSVERSUS est l’extrême variété de ses auteurs.
Ils ont en général des métiers différents, travaillent dans des secteurs économiques divers, de l’industrie à la banque en passant par l’éducation, l’informatique, le conseil…

Mais on constate, dans leurs contributions, qu’ils ont en commun un certain nombre de convictions profondes :
•   le digital, les algorithmes, l’intelligence artificielle, la robotique impactent profondément le monde du travail, et ouvrent de nouvelles opportunités ;
•  l’humain est le capital clé des organisations et de nouveaux modes de management doivent être inventés ;
•   dans notre monde systémique tout est relié, les méthodes déployées doivent s’y adapter ;
•   du point de vue du savoir et de l’innovation, « c’est celui qui fait qui sait » ;
• les préoccupations éthiques, les responsabilités écologiques deviennent prioritaires.

Ce n°16 de la revue illustre ces aspects :
– l’expérience collaborateur donne la priorité à de nouveaux modes de management ;
–   l’Industrie 4.0 dessine d’autres façons de travailler;
–  des approches permettent de mieux gérer les souffrances au travail;
–  on peut doter d’agilité de méthodologies souvent rigides;
–  il existe de nouveaux impératifs de modélisation systémique;
–  on voit même émerger de nouvelles techniques de programmation, …
On trouvera là des témoignages de quelques professionnels et acteurs clés de la construction de nos nouveaux mondes.

Commander ce n°16 de Transversus en pdf  (20€ en pdf)

articles: (on trouvera ici le paragraphe introductif de chaque article)

Expérience Collaborateur
Quelques enjeux…

Corinne Samama, Associée, RESONANCE Coaching

Dans un monde digital en changement permanent, il est essentiel de faire vivre aux collaborateurs une expérience unique, fluide et enthousiasmante. Leurs talents, leurs compétences sont devenus des facteurs différenciants. C’est grâce à eux que l’entreprise s’adapte aux changements, innove et conquiert de nouveaux marchés. Cependant, les nouvelles générations s’appuient sur de nouvelles méthodes de travail. Par ailleurs, leur rapport à l’emploi, leur attachement à l’entreprise sont plus relatifs que les générations passées. C’est pourquoi, l’expérience collaborateur est aujourd’hui devenue un enjeu. L’entreprise doit-elle se focaliser sur le style managérial ou sur les mutations organisationnelles nécessaires ? Comment doit-elle structurer sa démarche ? Donner du sens au travail, à sa vision, savoir intégrer une pluralité d’identités dans sa culture, définir clairement les libertés et les règles de ses employés, reconsidérer ses valeurs permet à l’entreprise de concevoir un bon design de son organisation.

Programmer aujourd’hui
Une philosophie
low code

Frédéric Fadel, Owner & CTO, Aspectize

Depuis les débuts de l’informatique, la programmation a joué et continuera de jouer un rôle clé. Comment communiquer aux machines les intelligences qui leur permettent d’assister l’humain ? Des premiers programmes en langage assembleur aux algorithmiques sophistiquées, des ERP aux systèmes neuronaux, que d’évolutions en quelques années… Les applications mobiles ont aussi changé le jeu, les utilisateurs veulent les choses très vite… Un rêve continu est de permettre de générer automatiquement les programmes, après une modélisation simplifiée du réel. Comment réussir ces développements quand on n’y connaît pas grand-chose en programmation ? C’est le champ du low code : permettre d’assembler, de paramétrer, de déployer. Un peu de code restera indispensable pour permettre de communiquer entre les composants ou de personnaliser.

 
A propos des Toxic Handlers et de la résistance  organisationnelle…

Gilles Teneau, enseignant et chercheur, président CICERO

Suite à la publication d’un livre sur les Toxic Handlers, commenté par ailleurs dans les fiches de lecture de cet opus de TRANSVERSUS, il est utile de mettre en perspective leur importance, leur typologie, leur positionnement. Pour accroître la résilience organisationnelle des organisations, favoriser un mieux-être dans les entreprises, les collectivités ; les services publics, anticiper les changements et les crises, de nouveaux modes de fonctionnement sont nécessaires, beaucoup d’organisations les ont déjà adoptés. Il y a une vraie synergie entre les toxic handlers, la résilience, la gouvernance qui intègre les notions de transversalité, de transparence et de confiance.


De l’usine du futur au design du travail

François Pellerin, président du groupe COTEF, chaire Futurs de l’Industrie et du Travail, Mines ParisTech

De nouvelles technologies permettent à nos usines d’être plus compétitives, plus agiles et d’aller vers la personnalisation de masse. De nouveaux modèles d’affaires apparaissent. Mais alors pour accompagner ce mouvement, comment transformer nos organisations, pour les rendre plus fluides ? Rendre du pouvoir d’agir aux salariés en est la clé. C’est une demande forte des salariés et un gage d’efficacité et d’agilité. Son corollaire est de casser les silos et d’alléger la pyramide hiérarchique. Dans ce contexte on voit aussi apparaître une nouvelle forme d’association des salariés à la définition de leur propre travail, en rupture avec le taylorisme, que nous appelons le design du travail. Au-delà de la nécessité d’intégrer dans la définition du travail le savoir des opérateurs sur leur métier, et de favoriser leur appropriation des technologies, cette approche permet aussi d’améliorer l’image des métiers de l’industrie.

Conception des processus:
les nouveaux rôles des pilotes

Dominique Génelot, consultant, VP Réseau Intelligence de la Complexité

La question de la transversalité est à la croisée des chemins, et constitue sans aucun doute une problématique majeure de notre temps pour des Pilotes de Processus.

En effet, notre monde se transforme à grande vitesse sous la poussée de découvertes scientifiques, d’innovations techniques et d’évolutions sociétales d’une envergure rarement connue dans l’histoire de l’humanité. Ces transformations sont passionnantes et souvent porteuses de bienfaits, mais en même temps porteuses de dangers potentiels pour l’homme, pour l’humanité et pour la planète.

L’enjeu vital pour notre humanité est de ne pas subir aveuglément ces transformations générées par la techno-science, mais de les comprendre pour les orienter.

Vers un Lean agile
Libres réflexions…

Moïra Degroote, coach d’organisation

Cette contribution propose un regard décalé, inhabituel sur le Lean, issu d’une expérience de plus de vingt ans de transformation des organisations.

Nous illustrerons pourquoi le Lean Manufacturing, venu historiquement de Toyota, est adapté dans les environnements industriels, où les processus de fabrication sont reproductibles et prédictibles. Nous verrons ce qui doit être revisité pour être pertinent en environnement moins prédictible, où la complexité du contexte de production fait de la variation un ingrédient essentiel non seulement pour le collaborateur… mais aussi pour le client.

Nous proposerons des combinaisons (Lean Six-Sigma, Lean Agile, Lean Start-up, Design Thinking) pour tirer le meilleur parti du Lean, dont on préserve un pilier majeur : « Celui qui fait c’est celui qui sait. » Nous verrons comment cela contribue à effacer l’étiquette négative qui lui est attachée et qu’on peut attribuer notamment à la traduction française « maigrir«  d’une part ainsi qu’à l’excès de standardisation d’autre part.

Il est ainsi proposé un voyage où le Lean serait frugal (plutôt que maigre) et pourrait cohabiter avec une nécessaire volatilité qui lui apporterait une seconde jeunesse, un Lean plus sexy, plus engageant et plus performant.


Mutations du travail: technologies, savoir-être, …
…lectures commentées

  • Le Travail en mouvement
    • Collectif Colloque de Cerisy Mines Paris-Tech
  • L’Entreprise 4.0
    • Gérard Balantzian
  • L’intelligence artificielle n’existe pas
    • Luc Julia
  • La confiance à l’ère du numérique
    • Collectif Mihad Doueihi Jacopo Domenicucci
  • Toxic Handlers
    • Gilles Teneau Géraldine Lemoine
  • Happycratie
    • Edgar Cabanas Eva Illouz
  • Homo Sapiens à l’heure de l’intelligence artificielle
    • Alain de Vulpian Irère Dupoux-Couturier

Commander ce n°16 de TRANSVERSUS    (20€ en pdf)

A propos davidjf

Strategist - Education (HEC MBA, ESCP, HEC Management, Collège de l'X, ENST, University of Nantes, WUTBS, ...) - Independent consultant, active member of many networks (EFQM, IQM, AFNET,APM , CJD,…) Research themes: Governance and IT Governance. Strategic alignment. IT/Organization/Culture interference. Time-Based Strategies. KM and cognitive aspects. Man/machine interfaces. 65-95: 30 years within IBM France (Project manager, CPG Industry Strategy Director, Co-Founder of IBM France Consulting Group), author of many contributions on various IT and Organizational topics: Intelligent agents, IT perspectives, Strategic Alignment, Processes and IT, …
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour N°16: Méthodologies renouvelées pour un monde digital et nouvelles humanités…

  1. marcbosvieux dit :

    Merci David

    J’espère que tu vas bien

    Superbe Transversus!

    Ou est il téléchargeable ?

    Est-ce ici: http://interactive-process.pilotesdeprocessus.org/ng/app/filebank/60/documents/ ?

    Au plaisir d’avoir des nouvelles,

    Marc Bosvieux

    +336 67 26 19 29

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s